Définition et manipulation de données avec DAO

Image non disponible


précédentsommaire

6. Conclusion

Tout au long de ce document, vous avez pu constater que DAO offre de multiples possibilités quant à la manipulation d'une base de données. Toutefois, chaque action doit être réfléchie et en aucun cas vous ne devez perdre de vue que la cohérence et l'intégrité des données sont primordiales. A aucun moment vous ne devez prendre le risque de perdre des enregistrements.

Depuis quelques années, DAO tente à être remplacé par le modèle objet ADO (ActiveX Data Object). Cependant, il reste un moyen simple d'accéder à votre base de données dans du code VBA. La hiérarchie du modèle DAO étant très proche de la fenêtre base de données sous Access, son approche est très intuitive et ne nécessite pas de réelles connaissances dans le monde de la programmation orientée objet.

Je tiens à remercier l'ensemble de l'équipe Access pour ses précieux conseils et sa relecture ainsi que MED ALAOUI SOSSE pour sa traduction en arabe. Je reste à votre disposition par MP pour d'éventuelles remarques.


précédentsommaire

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Liste de mes articles :
Tutoriel : La mise en forme conditionnelle sous Access
Tutoriel : Création et paramétrage dynamique de requêtes
Tutoriel : Ajouter un menu dans un formulaire
Tutoriel : Créer des rapports d'erreurs sous Access
Tutoriel : Découvrez les champs multi-valués sous Access 2007
Tutoriel : Présentation des champs pièces-jointes sous Access 2007
Tutoriel : Création de rubans personnalisés sous Microsoft Access 2007
Tutoriel : Gestion de favoris sous Access 2007

Cours : Définition et manipulation de données avec DAO
  

Copyright © 2005 WARIN Christophe. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.